Navigation

Thème du mois de mars: superaliments

On appelle superaliments les aliments qui contiennent une quantité de substances végétales secondaires, de vitamines ou de minéraux supérieure à la moyenne et qui se caractérisent par une forte densité nutritionnelle sur une petite surface.

Ces petites bombes d’énergie sont d’origine végétale. Outre les baies, les fruits, les légumes et les fines herbes, citons les graines ou les noix, que l’on peut qualifier de superaliments en raison leurs composants particuliers. Les superaliments ne viennent pas forcément de pays lointains: des végétaux bien de chez nous, comme l’aronia, les graines de lin ou l’argousier, peuvent également faire partie de cette catégorie. Ils doivent pouvoir pousser dans des conditions aussi naturelles que possible: plus ils peuvent mûrir avant d’être récoltés, plus leur valeur nutritionnelle sera élevée. Comme la teneur en nutriments essentiels diminue à chaque étape de transformation, plus le produit est proche de son état d’origine, mieux c’est. Nous vous présentons ici quelques superaliments:

Matcha

La poudre matcha vert vif est une variété particulière du thé vert. Contrairement à la plupart des thés verts, le matcha pousse à l’ombre, ce qui lui confère sa douceur naturelle et sa couleur si intense. Le matcha contient non seulement de la chlorophylle mais aussi de la caféine, à savoir environ 29 milligrammes pour 100 millilitres.

Curcuma

Les racines de cette plante sont séchées après la récolte, puis pilées pour obtenir cette fine poudre jaune dont l’arôme rappelle celui du gingembre. Le curcuma est l’un des ingrédients du curry, auquel il fournit sa couleur spécifique. 

Açai

Le curcuma, qui appartient à la même famille que le gingembre, est cultivé en Inde, en Chine et dans toute l’Asie. Cette petite superbaie pousse sur les hauteurs des palmiers dans la région de l’Amazonie, où elle est utilisée comme aliment depuis des siècles. Les baies d’açai sont composées à 90% d’un noyau, mais seule leur chair est comestible. Cette dernière est réduite en purée après la récolte et contient non seulement des antioxydants, des vitamines et des minéraux mais aussi des acides gras essentiels comme l’acide linoléique. Son goût légèrement âpre en fait un accompagnement idéal pour les fruits ainsi que pour des smoothies et autres plats ou boissons. 

Chia

Les petites graines de cette plante désertique étaient très prisée par les Mayas et les Aztèques. Pour les Mayas, le terme «chia» signifiait «force et puissance». Ces graines, qui gonflent fortement dans l’eau ou tout autre liquide, peuvent donc également être utilisées comme substitut d’œuf. Leur emploi est multiple: dans du pain, des mueslis, des pâtes à tartiner, des smoothies et bien plus encore. Il ne faut toutefois pas dépasser la dose quotidienne de 15 grammes.

Goji

Les baie de goji poussent sur le lyciet commun, un arbuste originaire de Chine, qui s’est ensuite répandu comme plante cultivée dans toute l’Asie, en Europe, en Afrique du Nord et en Australie. Le goût de ces baies tendres fait penser à un mélange entre canneberge et cerise. Elles peuvent être consommées séchées comme en-cas, dans un muesli ou encore sous forme de thé. 

Aronia

Les arbustes d’aronia, originaires du continent américain, sont aujourd’hui également cultivés en Suisse. Leurs baies noires de la taille d’un petit-pois peuvent être cueillies de mi-août à octobre et sont ensuite séchées ou transformées en jus.

Cacao

Le cacao n’est pas simplement délicieux dans le chocolat, il s’agit aussi d’un superaliment traditionnel des cultures aztèques et mayas. Ses grains sont fermentés et peuvent être utilisés comme fragments (nibs) ou sous forme de poudre.

Moringa

Ce n’est pas un hasard si le moringa oleifera, cet arbre originaire du nord de l’Inde, est plus communément appelé arbre à raifort. En raison de sa forte teneur en glucosinates, ses racines sentent effectivement le raifort, et ses feuilles possèdent cet arrière-goût épicé si typique. Cet arbre est aujourd’hui répandu en Asie, en Afrique et en Amérique latine. Ses feuilles sont, par exemple, utilisées au quotidien comme remède polyvalent dans l’ayurvéda. Râpées, elles peuvent être ajoutées à des milk-shakes, des smoothies verts et des boulettes mais aussi à des ragoûts ou des mets de curry.

Baobab

La poudre de baobab provient du fruit appelé «pain de singe». Le baobab possède une dimension spirituelle en Afrique. Son écorce, ses feuilles et ses fruits sont utilisés dans de nombreuses recettes traditionnelles. Quant à son arôme agréable de caramel et de poire, il est parfait pour les smoothies, les biscuits sucrés et les salades de fruits.