Navigation

Thème du mois de septembre: pois chiches

Secs ou surgelés, les pois chiches se conservent longtemps et sont excellents comme ingrédient dans les soupes, les ragoûts et les salades.

Ces petits pois d’un beige brun ne doivent pas leur appellation à leur avarice, comme on pourrait le supposer. Chiche vient du latin «cicer», signifiant pois. La traduction de leur nom serait donc littéralement, pois pois. Dans les manuels de botanique, le pois rond et brun beige est appelé «cicer arietinum». Le pois chiche est probablement originaire du Proche-Orient et de l’Asie du Sud-Ouest où on le cultivait déjà 8000 à 10'000 ans J.-C. Il a conquis l’Europe et le reste du monde en passant par la Grèce et l’Italie. Comme il se contente par ailleurs de peu et préfère les températures chaudes, il est encore aujourd'hui cultivé principalement dans les zones tropicales et subtropicales. En Inde et au Mexique, il fait partie de la nourriture de base.

En cuisine, le pois chiche est polyvalent, on peut le griller et l’étuver et on l’emploie comme ingrédient dans les soupes, les ragoûts et les salades. On peut également le travailler sous forme de purée, ce qui est la base d’un grand nombre de spécialités orientales telles que les falafels, ces boulettes de haricots et de pois chiches frites. Ou encore, l’houmous, une purée de pois chiches aromatique relevée avec de la purée de sésame. On trouve également souvent des pois chiches dans les recettes de riz et de couscous. Et n’oublions pas la farine de pois chiches aux multiples possibilités.

Chez nous, les pois chiches sont généralement vendus séchés ou en conserve. Les pois chiches secs doivent être mis à tremper toute la nuit, comme les pois cassés, et cuits une à deux heures.