Navigation

Thème du mois d'avril

Graines de chia et de lin

Un énorme océan et des milliers de kilomètres séparent le berceau des graines de chia de celui des graines de lin. Et pourtant, beaucoup d’éléments les rapprochent: toutes deux sont de petites graines au goût de noisette, offrent de nombreuses possibilités d’utilisation et détiennent surtout un éventail identique de précieux nutriments.

Graines de lin

Les premières découvertes de lin ont été faites au Proche-Orient et remontent à environ 6000 à 8000 av. J.-C. Les archéologues n’ont pas seulement trouvé les graines à l’état sauvage mais aussi sous forme de fibres textile. En définitive, on emballait déjà les momies dans de l’étoffe de lin dans l’Égypte antique. Du reste, le lin textile (appelé «lin») a longtemps été l’élément central de la culture. Au départ, les graines oléagineuses n’étaient probablement que des produits secondaires parce qu’une fois mûres, elles se fendaient et s’éparpillaient, ce qui rendait la récolte très éprouvante. Aujourd’hui, résultat de la sélection, les graines de lin restent fermées. Mais autre chose a également changé de manière décisive: depuis la fin du siècle, le lin a perdu de son importance. Le coton et ses homologues lui ont volé son titre de numéro un des fibres textiles. De nos jours, lorsque l’on aperçoit des champs de lin, il s’agit dans la majeure partie des cas de sa variété oléagineuse, une plante annuelle de 60 à 100 cm de hauteur. Elle est très jolie à regarder avec son inflorescence en forme de grappes, où des fleurs bleu-clair tirant vers le violet rayonnent des semaines durant. À partir de là se forment des boules toutes rondes, qui détiennent six à sept petites graines brunes ou dorées en fonction de l’espèce. Ces graines contiennent entre 30 et 40% d’huile, dont une part considérable consiste en des acides gras polyinsaturés oméga-3. Leur teneur en fibres alimentaires d’environ 30 grammes pour 100 grammes est également excellente. Les graines de lin ont la particularité de gonfler et de former des matières visqueuses, c’est pourquoi il est recommandé de boire beaucoup lorsque l’on en consomme. Vu que tous ces précieux nutriments se cachent sous la coque dure de la graine, il est impératif de bien mâcher. Souvent, il vaut même mieux écraser, concasser ou moudre les graines de lin avant de les manger. Ainsi, elles seront parfaites dans un muesli, sur du pain, avec des pommes de terre, du séré et bien plus encore. 

Graines de Chia

La chia est une plante de la famille des Lamiacées, dont on prête l’origine au Mexique et au Guatemala. Aujourd’hui, cette plante qui s’est répandue dans d’autres pays d’Amérique latine, comme le Pérou, la Bolivie ou l’Argentine, peut atteindre jusqu’à deux mètres. Pour ce faire, elle a besoin de beaucoup de soleil, de chaleur et de suffisamment d’humidité: une culture commerciale sous nos latitudes ne serait pas profitable. Toutefois, pour les jardiniers du dimanche qui ne souhaitent pas en retirer de l’argent, la chia est une plante tout à fait fascinante. Chacun peut planter ses graines dans son propre jardin bien tempéré s’il le fait en temps utile et que la chance est de son côté, à savoir si l’été est long, chaud et humide et si la météo n’est pas trop capricieuse. Les abeilles se régaleront: elles adorent ces fleurs violettes. Cependant, la réputation mondiale de la chia ne repose pas sur sa beauté ou ses valeurs nutritives pour les insectes. Ce sont ses graines blanches, grises ou brunes (selon l’espèce) qui la rendent si populaire dans nos contrées. Il est intéressant de constater qu’elle présente beaucoup de similitudes avec les graines de lin. Par exemple, les graines de chia contiennent elles aussi beaucoup d’huiles et une forte proportion d’acide gras polyinsaturés oméga-3. Autres points communs: elles sont une source notable de fibres alimentaires et ont un pouvoir gonflant. Si l’on mélange les graines de chia avec de l’eau, une boisson aux céréales ou tout autre liquide, on obtient une sorte de gel parfait pour les smoothies ou la boulangerie, p. ex. D’après le règlement sur les nouveaux aliments, la consommation quotidienne ne devrait pas dépasser 15 g. À noter que cette quantité est également largement suffisante pour enrichir son menu de précieux acides gras et fibres alimentaires. Et ceci s’applique aussi aux graines de lin de chez nous.